100.000 voitures électriques, à 100 euros par mois, proposées en leasing aux jeunes, professions socio-médicales ainsi qu’aux plus modestes

Annoncée depuis mars dernier, la candidat Macron avait dévoilé cette offre afin de proposer une alternative aux plus modestes, ne pouvant pas changer de véhicule, malgré les aides financières proposées. L’idée suit son chemin, mais son coût parait, une fois de plus, conséquent.

Publié le

Voiture électrique à 100 euros par mois, en leasing

Le 17 mars 2022, le candidat Emmanuel Macron avait promis une offre "abordable" de véhicules électriques. L’idée serait donc de proposer pas moins de 100.000 voitures électriques aux Français les plus modestes (jeunes, ménages modestes mais également aux professions sociaux-médicales, sous conditions), sous forme d’une location-vente (leasing) à prix très réduit. La location serait fixée au prix symbolique de 100 euros par mois. "Nous déploierons une offre abordable de véhicules électriques (...) en mettant en place des mécanismes de leasing pour accompagner les ménages les plus modestes", avait promis le candidat Macron lors de son premier discours de campagne le 17 mars.

Les aides financières bénéficient aux plus aisés

Atteignant jusqu’à 11.000 euros avec la prime à la casse, hors aides locales, ces subventions ont cependant profité davantage aux plus riches et aux professionnels qu’aux ménages les plus modestes. C’est pourquoi cette nouvelle mesure prendrait en charge le premier loyer, toujours d’un montant important. La CDC pourrait se porter garante, avec les primes de l’Etat pour ce premier loyer. Les loyers suivants seront subventionnés par l’Etat afin que le bénéficiaire n’est à régler que les 100 euros promis. Cela lui reviendrait bien moins cher que son véhicule actuel, le plus souvent un vieux diesel. Mais encore faut-il ne pas vivre à la campagne...

Au moins 100.000 véhicules électriques en leasing par an

L’objectif de la mesure est clair : le gouvernement veut faire la peau aux véhicules Diesel. Ces derniers seront bientôt interdits. Les ménages les plus modestes éviteraient ainsi les vieilles voitures d’occasion, et seraient protégés du coût de l’essence. Ce programme viserait au moins 100.000 véhicules électriques en leasing par an, pour un coût estimé de 50 millions d’euros pour la première année du dispositif, soit un montant apparemment bien faible de 500 euros par véhicule.

Quelle voiture électrique ?

Oubliez les Tesla et autres véhicules électriques haut de gamme ! Le choix devrait donc s’orienter davantage vers la Dacia Spring. Dacia affiche sa Spring à 120 euros par mois avec 40.000 kilomètres sur 4 ans, et un premier loyer de 7700 euros ramené à zéro si le maximum de subventions publiques est applicable. Peugeot propose sa e-208 à 149 euros par mois avec 4000 euros d’apport.
Mais pour le moment, personne ne peut le savoir. Les négociations sont en cours. Car non seulement, il faudrait que la voiture soit au moins d’origine française, mais également disponible en nombre suffisamment important.
Nissan propose par exemple sa Leaf à 99 euros par mois sur trois ans et demi, pour 30.000 km maximum.

Quand ces voitures électriques seront-elles proposées ?

Le calendrier de la mesure n’est pas encore connu, mais elle devrait être insérée dans une Loi de finances rectificative, a expliqué le 24 mai 2022 sur France 5 la nouvelle ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, en charge du dossier. "Il faudra un dispositif suffisamment robuste pour que les Français puissent en bénéficier tout de suite", a-t-elle souligné. Tout de suite ? Donc ce ne sera pas avant plusieurs mois.

Avis

Vos avis : 100.000 voitures électriques, à 100 euros par mois, proposées en leasing aux jeunes, professions socio-médicales ainsi qu’aux plus modestes
Notation : /5