Produits dérivés (futures, options, etc.) sur les cryptos : Binance va réduire son offre en France afin de respecter la réglementation française

C’est le revers de la médaille. Enregistré comme PSAN, il faut désormais respecter la réglementation française en matière d’investissement sur les placements à risques. Et concernant les produits optionnels, le courtier doit d’assurer que ses clients investisseurs savent de quoi il en retourne, or, ce ne serait pas toujours le cas.

Publié le

Les futures, options, et autres produits dérivés, réservés aux investisseurs avertis

A partir du 2 août, le géant Binance ne permettra plus à ses clients de réaliser certaines opérations de trading. La société a envoyé un email à ses utilisateurs français ce mercredi, leur annonçant la nouvelle. "Dans la mesure où Binance réévalue constamment ses offres de produits et de services pour se conformer aux règlementations locales, nous allons apporter des modifications aux produits suivants pour les utilisateurs résidant en France : futures, options, tokens à effet de levier, binance earn (double investissement)", explique Binance dans son courriel. Par ailleurs, les utilisateurs français ne pourront plus "augmenter (leur) positions ni ouvrir de nouvelles positions sur ces produits". Ils pourront "remplir leur solde sur marge pour éviter les appels de marge et les liquidations, ou racheter, réduire et fermer toute position existante qu’ils pourraient avoir", ajoute Binance.

Des tests à passer pour être qualifié d’investisseur averti ?

Afin de pouvoir avoir accès aux produits financiers dérivés ou optionnels, il faut soit avec une expérience passée, soit démontrer que son niveau de connaissance est suffisant pour être autorisé à investir sur ces produits hautement risqués. La réglementation française protégeant les clients des intermédiaires financiers donnant trop de facilités à leurs clients pour investir sur des secteurs qu’ils ne maitrisent pas. L’investissement, ce n’est pas du casino.
"Il s’agit d’instruments financiers très complexes que les investisseurs avancés ou techniques utilisent. Les investisseurs, les entreprises et les gouvernements utilisent des produits dérivés tels que les contrats à terme ou futures pour protéger leur exposition au risque et à la volatilité des prix des actifs", avait écrit Binance sur son blog pour qualifier les contrats futures.
"Nous examinons de manière proactive et constante nos offres de produits et nos activités, selon la demande des utilisateurs, l’évolution des critères réglementaires et les opportunités futures, afin de déterminer les changements et les améliorations à apporter", explique un porte-parole de Binance à BFMBsinness. "Nous sommes pleinement engagé dans le développement de notre industrie et notre priorité est de satisfaire nos utilisateurs en nous conformant aux règlementations locales", ajoute-t-il.

Avis

Vos avis : Produits dérivés (futures, options, etc.) sur les cryptos : Binance va réduire son offre en France afin de respecter la réglementation française
Notation : /5